Trouver l’équilibre: Vie privée ou sécurité publique

Brian Frei

Depuis de nombreuses années, les décideurs politiques du monde entier recherchent l’équilibre publiquement acceptable entre le droit d’un individu à la vie privée et le besoin de sécurité collective de la société. Les États du monde entier ont adopté des politiques de surveillance et de contrôle qui varient considérablement en fonction des conditions locales et régionales. Alors que de nombreux États autoritaires ou en conflit ont adopté des politiques générales en faveur d’une sécurité renforcée – notamment l’utilisation généralisée de la technologie de reconnaissance faciale et des systèmes de crédit social – la plupart des démocraties libérales ont été plus lentes à adopter des politiques qui affaiblissent la protection de la vie privée. Néanmoins, tous les États connaissent un niveau de tension qui modifie l’équilibre au fil du temps.

Au Canada, la protection de la vie privée a toujours été une priorité publique. En fait, en 2007, « Privacy International » a classé le Canada au 2e rang sur 49 pays pour la garantie du droit à la vie privée de ses citoyens selon 14 critères différents et en 2016, lors du Sommet canadien des télécommunications à Toronto, la commissaire à la protection de la vie privée du Canada a déclaré que “9 personnes sur 10 nous ont dit qu’elles étaient préoccupées par la protection de la vie privée et, dans le même temps, 81% ont déclaré qu’elles étaient plus susceptibles de choisir de faire affaire avec une entreprise spécifiquement parce qu’elle a une bonne réputation en matière de pratiques de protection de la vie privée”.  Toutefois, les défis constants en matière de sécurité posés par le terrorisme, les extrémistes locaux, la mondialisation accrue, le monde numérique sans frontières et, plus récemment, la pandémie COVID-19 ont tous fait pencher la balance de la politique publique canadienne dans le sens d’une sécurité publique accrue.

Tout comme ce qui s’est passé après les attaques terroristes du 11 septembre, la pandémie COVID-19 devrait entraîner des changements durables dans le secteur de la sécurité au Canada. Des données importantes sont déjà exploitées pour surveiller les tendances en matière de respect des ordres de rester à la maison en utilisant les données de géolocalisation des applications de téléphonie mobile. La course à la production de tests médicaux et de vaccins entraîne une nouvelle poussée nationale dans le domaine de la recherche et de la propriété intellectuelle. La concurrence entre les États pour les approvisionnements essentiels renouvelle la demande de chaînes d’approvisionnement sécurisées et de fabrication dans les pays. Et bien sûr, la transition soudaine vers le travail à domicile a introduit de nouveaux défis, de nouvelles menaces et de nouvelles opportunités pour tous les secteurs d’activité. Il ne fait aucun doute que le pendule a déjà commencé à s’éloigner de la vie privée et à s’orienter vers une sécurité accrue. Seul le temps déterminera où le nouvel équilibre sera trouvé.

L’adaptation à ce nouvel environnement de sécurité prendra du temps, tant pour les entreprises que pour les particuliers. Il y aura sans aucun doute un débat prolongé sur les atteintes perçues à la vie privée, les arguments sur la nécessité de renforcer la sécurité collective et les évaluations d’impact sur la vie privée qui entraîneront des changements dans les politiques publiques. Tout au long de ce processus, des professionnels expérimentés de la sécurité sont à la disposition des secteurs public et privé pour leur fournir des conseils et des orientations, où ils joueront un rôle important dans la recherche du nouvel équilibre entre vie privée et sécurité publique.

Presidia Security Consulting Inc. possède une vaste expérience dans la fourniture de conseils et d’orientations en matière de sécurité aux décideurs politiques et aux professionnels de la sécurité au sein du gouvernement canadien et des entreprises privées. Veuillez nous contacter à l’adresse contact@presidiasecurity.com pour savoir comment nous pouvons vous aider à faire face à ces changements.


L’auteur, Brian Frei, est le président de Presidia Security Consulting Inc. Il peut être joint à l’adresse bfrei@presidiasecurity.com