La visualisation : Un outil pour la croissance personnelle, la psychologie du sport et la préparation aux situations d’urgence

Stacey Chaney

Beaucoup de gens détestent la formation en matière de procédures de sécurité, et ce, pour différentes raisons. Ce sont des personnes timides, ou bien elles n’aime pas répéter des actions. Ou encore, elles doutent que la formation puisse être adaptée à leur travail ou à leurs fonctions. En fait, des notions de base en santé et sécurité et une formation en premiers soins sont essentielles : une situation d’urgence peut se produire à tout moment. Ce qui est la plupart du temps une exigence professionnelle obligatoire permet de sauver des vies, par exemple, en cas d’événement cardiaque sur la patinoire, ou encore, si une personne voit son voisin qui s’effondre et identifie correctement les signes et symptômes associés à un AVC à ce moment précis. Dans de tels cas, on peut réagir correctement en raison d’une formation qu’on a suivie au travail. Le corps, ainsi que le cerveau, ayant répété les opérations, passe à l’action.

La visualisation, ou la répétition mentale, est une technique par laquelle vous déployez toute votre pensée consciente à un événement et à l’atteinte d’un résultat souhaité. Souvent décrit comme une pratique sans l’action, elle exige l’utilisation consciente et continue de l’imagerie. Pour la plupart des athlètes, les visualisations améliorent leur performance sportive et peuvent inclure la visualisation de l’élimination de l’adversaire ou encore, celle de la victoire.

La répétition mentale

Il y a trois étapes généralement utilisées lors de la répétition mentale :

  1. Identifier le comportement souhaité
  2. Se visualiser lors de la mise en acte du comportement souhaité
  3. Réfléchir aux diverses pensées améliorant l’action

Comment pouvons-nous, en toute connaissance de cause, utiliser la pratique de la visualisation pour nous préparer à divers scénarios d’urgence? Quand il s’agit de préparation à des situations d’urgence, vos motivations peuvent faire une énorme différence : c’est une question d’atténuation des pertes ou de survie. La visualisation permet aux moines d’atteindre l’illumination. Les athlètes qui atteignent des performances exceptionnelles diffèrent des autres athlètes de premier plan en raison de leur capacité à visualiser. Pourquoi ne pas inclure la visualisation à votre plan de préparation aux situations d’urgence?

La gestion de la sécurité implique une évaluation continuelle des risques et la mise en œuvre de contrôles d’atténuation. Toutefois, la compréhension intellectuelle de notre propre gestion d’une situation d’urgence ne s’étend souvent pas au-delà des procédures opérationnelles normalisées (PON) ou des scénarios réels, en temps réel. Des gens exceptionnellement bien éduqués et bien intentionnés m’ont même déclaré sans hésiter, après un événement, qu’ils « ne pouvaient pas croire ce qu’ils ont vu ». Nous avons tous vu des images de situations d’urgence en cours où les gens commencent par documenter l’événement, sans se soucier aucunement de leur sécurité personnelle. C’est plus fort qu’eux.

Les visualisations, c’est une question d’équilibre entre ce qui est réel et ce qui est imaginé. Faire mentalement la répétition d’une action en vue d’un événement futur entraîne votre pensée et votre corps à bien faire face à l’événement réel. Votre cerveau ne fait pas de différence entre l’événement réel et imaginé. Si un événement arrive dans les faits, vous êtes désormais prêt à y faire face en ayant répété mentalement des actions. Adoptez les processus de visualisation. La répétition mentale s’applique tout à fait à la préparation aux situations d’urgence :

Préparation aux situations d’urgence : Au-delà du livret d’instructions

  1. Imaginez : la situation d’urgence
  2. Identifiez le comportement souhaité : survie/atténuation des pertes
  3. Visualisez-vous en train de faire ce qui doit être fait pour survivre ou atténuer les pertes
  4. Vérifiez vos actions : Ai-je confiance en moi? Mon comportement souhaité est-il atteignable?

Permettez-vous de visualiser de façon imaginative et dynamique. Développez votre connaissance de la situation dans une variété de scénarios. Incluez des personnages provenant de votre vie personnelle et professionnelle. Assurez-vous que le scénario imaginé mentalement soit adaptable et qu’il corresponde à votre style personnel. Restez résolu à adopter le comportement souhaité. Dans cette pratique de conscience situationnelle qu’est la répétition mentale, l’on va plus loin dans les visualisations en renforçant la motivation et en modifiant les événements, les acteurs et l’ampleur de l’urgence.

Charles Darwin a bien expliqué que les espèces qui réussissent à survivre ne sont ni les plus intelligentes ni les plus fortes, mais bien celles qui s’adaptent au changement. Je crois sincèrement que la plupart d’entre nous sont capables de transformer notre comportement passif de spectateur sans y être contraints de force. Imaginez-vous dans cette situation et prenez activement vos rêveries en main : vous devez survivre et aider les autres lors de l’effondrement d’un pont… Cela peut fort bien entraîner votre cerveau à savoir bien réagir et à vous protéger en cas de tornade. Qui sait? À vous d’essayer pour voir. Imaginez ce qui pourrait arriver.