Faire face aux menaces – Considérations lorsque vous êtes ciblés d’une menace grave

Stephen Moore

Dans un passé récent (oui – les temps pré-COVID-19 sont toujours un passé récent), mon collègue et moi étions en discussion avec un futur membre potentiel de l’équipe au cours de la soirée dans un pub du centre-ville d’Ottawa.  En regardant autour de la salle, j’ai remarqué qu’un éminent ministre du gouvernement fédéral était assis à une table à proximité.  Je me suis approché de sa table, me suis présenté et l’ai remercié pour les services qu’il a rendus à son pays.  Bien que les deux membres de l’équipe qui l’accompagnaient aient eu l’air un peu nerveux, le ministre était loin d’être le même.  Il était tout à fait intéressé par ce que j’avais à dire et s’est engagé dans notre courte conversation.  A noter qu’il était sans protection.

En quittant la table, deux pensées m’ont croisé l’esprit : premièrement, en tant que Canadien, je suis reconnaissant de vivre dans un pays où je peux approcher et aborder une conversation respectueuse avec un homme politique éminent ; deuxièmement, en tant que professionnel dans le domaine de la sécurité, je me suis rendu compte que la sécurité des cadres au Canada n’a pas suivi le rythme de l’évolution de la menace.  Le paysage de la menace au Canada a considérablement changé au cours des sept dernières années et la récente pandémie mondiale n’a fait qu’ajouter un stress supplémentaire à l’équation.

Récemment, les médias ont fait mention d’une série de menaces à l’encontre de personnalités canadiennes récemment.  Nos responsables de la santé publique en sont un exemple de ces menaces.  Quoique ces personnes étaient sans aucun doute bien connues dans leur domaine avant la COVID-19, la pandémie les a rapidement propulsées sous les feux de la rampe et en a fait des personnalités publiques bien connues en très peu de temps.  Malheureusement, leurs efforts inlassables pour assurer notre sécurité ont également fait d’eux le point de mire des personnes frustrées et stressées, qui cherchent un coupable.  Des cas de menaces ou de harcèlement ont été signalés par plusieurs de nos responsables de la santé publique et, dans un cas, les abus comprenaient des menaces de mort qui ont fait qu’elle a eu besoin de sécurité dans sa maison.¹

Dans certains cas, la race et l’identité de genre s’entremêlent à ces menaces.  Les exemples récents de menaces et de vandalisme fondés sur le racisme sont nombreux et les menaces contre nombre de nos responsables de la santé publique contiennent des cas de préjugés sexistes.

“Il y a un segment de la population qui, d’une manière ou d’une autre, pense qu’il est normal de traiter les femmes occupant des postes de direction d’une manière qu’elles ne penseraient pas à un dirigeant masculin.”²

L’équipe de Presidia Security Consulting, membre du groupe ADGA, a une grande expérience dans la sécurité des cadres.  Nous avons élaboré et mis en œuvre des programmes de sécurité complets, examiné les programmes existants et entrepris de nombreux projets dans lesquels une ou plusieurs personnes étaient l’objet de menaces.  Plusieurs membres de notre équipe, dont moi-même, ont fait l’objet de menaces de mort au cours d’une précédente carrière.  Nous savons ce que c’est de se ressentir menacé. Voici quelques considérations qui peuvent aider votre organisation si une ou plusieurs de vos personnes ont fait l’objet de menaces ou se trouvent dans une situation où cela peut se produire.

  • Soyez proactif. Le meilleur moment pour planifier la manière dont vous et votre organisation devez réagir aux menaces graves est avant qu’elles ne se produisent.
  • Examinez si la menace doit être signalée à la police. Si le comportement constitue une infraction pénale, telle qu’une menace de mort, il doit être signalé.  En cas de doute, signalez-le.
  • Soyez conscients que, même si la menace est signalée à la police, des mesures supplémentaires sont nécessaires. La police se concentrera sur l’enquête criminelle.  Vous et votre organisation devez vous concentrer sur des mesures proactives pour assurer votre sécurité et celle des autres.
  • Demandez l’avis d’un expert. Faites examiner la situation par une ou plusieurs personnes ayant l’expérience de la gestion des menaces et des mesures de protection.  Il peut s’agir d’un professionnel de la sécurité bien informé faisant partie du personnel ou d’une entreprise de confiance ayant l’expérience requise.
  • Rapporter, suivre et tenir compte de toutes les menaces. Les courriels, appels ou contacts individuels d’une personne peuvent ne pas sembler dangereux, mais un modèle de comportement de la même personne ou organisation peut indiquer que la situation est plus grave.
  • Déterminer des mesures d’atténuation que la menace justifie. Lors du premier appel avec de nombreux clients ayant reçu une menace, ils omettent souvent de demander au personnel de sécurité de les accompagner et de les protéger.  Bien que cela soit nécessaire dans certaines situations, il existe souvent des mesures moins coûteuses et moins invasives qui peuvent être prises en premier lieu.
  • Protégez votre réputation. C’est l’un de vos atouts les plus précieux.  Assurez-vous que le personnel de sécurité que vous employez possède l’expérience et la formation appropriées.  Un comportement inapproprié, des mesures trop lourdes et un usage excessif de la force se répercuteront sur vous (un article précédent de Presidia, Considérations sur la protection des cadres, traite plus en détail de la protection).
  • Remettez la menace à sa place. Une fois que vous avez mis en place des mesures dont vous êtes satisfait, ayez confiance en leur efficacité.  Vous pouvez être conscient de la situation et continuer à profiter de votre travail et de votre vie.

Il est regrettable que la gestion des menaces soit une partie nécessaire du travail et de la vie de nombreuses personnes occupant des postes importants.  Il est encore plus regrettable que le gendre et la race jouent parfois un rôle dans le choix des personnes qui recevront ces menaces.

Nous tenons à remercier et à soutenir tous ceux qui assurent notre sécurité, qui brisent les plafonds de verre, qui encouragent l’égalité et qui travaillent à améliorer le monde meilleur.


¹ https://nationalpost.com/news/he-was-looking-to-meet-me-public-health-leaders-face-threats-harassment-over-covid-19

² https://nationalpost.com/news/he-was-looking-to-meet-me-public-health-leaders-face-threats-harassment-over-covid-19

L’auteur, Stephen Moore, est directeur et responsable de la stratégie de sécurité chez Presidia Security Consulting.  Si vous avez besoin d’informations complémentaires ou d’assistance, vous pouvez le contacter à l’adresse suivante contact@presidiasecurity.com